L'Agenda 21 d'Echallens

C'était le Coup de balai 2011

Samedi matin, une trentaine de personnes s’était donnée rendez-vous pour participer à l’action « coup de balai » organisée par la Municipalité et Echallens21.

Voici les photos.

Ces actions, largement répandues depuis plusieurs années en Suisse romande, ont pour but de nettoyer un endroit du territoire communal (rive, forêt, place de jeux, etc.) et c’est également une belle occasion d'activer les liens sociaux et de sensibiliser les concitoyens à la protection de l'environnement.


Pour cette matinée, Jean-Luc Bezençon, chef de la voirie a pourvu les citoyens du kit de survie indispensable à l’opération de nettoyage c’est-à-dire sac poubelles, casquettes et gants que la société coopérative Landi d’Echallens a offert pour marquer son soutien à cette action. Quant à Serge Salvi, responsable de la forêt, il avait préparé des plans des différentes zones à quadriller. Les explorateurs se sont donc lancés à la poursuite des canettes, plastics et autres détritus abandonnés dans la forêt et les cours d’eau.

Si vous êtes coutumiers de balades en forêt, vous savez certainement apprécier ce vaste espace qui, tout en étant bien entretenu, ne ressemble pas aux jardins de Versailles, fort heureusement !

En y regardant de plus près, et en sortant des sentiers battus, ce sont pourtant près de 40 cornets poubelles de 110 litres chacun qui ont été ramassés ! Beaucoup de canettes, bouteilles, plastics, mégots, ferraille, papiers et aussi une batterie de voiture, une chaise, un canapé, un rail de chemin de fer, un magnétophone, des piles. Le service de voirie est ensuite venu ramasser ce butin et tout le monde s’est retrouvé à la déchetterie pour manger la raclette, servie par les Canaris.
Un peu attristés par le manque d’attention de quelques personnes qui prennent leur environnement pour une poubelle, les nettoyeurs d’un jour ont tout de même eu la satisfaction de s’être rendu utile pour la communauté.

Qui soupçonne que des milliers d’insectes, de lézards et de mammifères meurent lentement dans les bouteilles abandonnées ?
En effet, mulots, musaraignes et campagnols pénètrent dedans par le goulot en poussant avec les pattes arrières, attirés par le sucre. A l’intérieur, ils glissent sur le verre ou le métal des canettes, s’affolent et restes piégés. Quant aux sacs plastiques ayant contenus des aliments, les petits carnivores les ingèrent ce qui peut leur causer une occlusion intestinale.


Bien que d'apparence anodine, les mégots posent un sérieux problème environnemental. Ainsi en Suisse, ce sont chaque année plusieurs millions de kilos de mégots trouvés partiellement dans les rues, les cours d’eau (source Wikipédia).
Le temps de décomposition d’un mégot dans la nature varie de 6 mois à une dizaine d'années, selon qu'il s'agit d'un mégot avec ou sans filtre ainsi que des conditions climatiques. La palme de la dégradation la plus lente revient au verre : fabriqué à base de sable, de soude et de chaux, il met environ 4000 ans à disparaître ! Seul le recyclage permet de s'en débarrasser. Alors, avant de jeter un message dans le Talent …

Newsletter

Pas de liste disponible.
Joomla Extensions powered by Joobi